Les fleurs de Bach : la genèse

Les fleurs de Bach sont des élixirs de fleurs, au nombre de 38, mis au point par le docteur Bach (1886-1936) en guise de médicaments. Matériellement parlant, il n’y a plus de produit actif dans ces élixirs, comme pour l’homéopathie. Les fleurs de Bach correspondent à des états émotionnels ou psychiques : tel élixir quand on est envieux et jaloux, tel autre quand on est impatient, tel autre encore quand on est gagné par la nostalgie… Beaucoup de personnes utilisent les fleurs de Bach pour maîtriser des émotions indésirables, alors que cette thérapie va beaucoup plus loin que ça.

Le docteur Bach était un bactériologiste réputé pour ses découvertes, notamment ses travaux sur les bacilles. Il était persuadé que sept bacilles de base étaient responsables de la quasi-totalité des maladies. Il a créé des médicaments à partir de ces bacilles appelés « nosodes de Bach ». Ses traitement fonctionnaient bien à l’époque, mais le docteur Bach les trouvait trop contraignants et trop forts pour les patients. En essayant de réduire les contraintes, il s’est rapproché des principes du fondateur de l’homéopathie : la plus petite dose possible et les prises les plus éloignées possibles en fonction des réactions individuelles du malade.

Un jour, à un dîner, le docteur Bach a à sa table sept amis. En les observant, il remarque qu’ils ont des traits de caractères très distincts, et a l’intuition que le trait de caractère est peut-être l’origine des maladies, plus que les bacilles qui seraient que le symptôme de ce trait de caractère. En cherchant comment influer sur ces traits psychiques, il part du principe que l’homme étant un être de la Nature, alors la Nature doit contenir en elle tout ce qu’il lui faut pour guérir. Il s’intéresse aux plantes, et surtout aux fleurs qui lui semblent exprimer quelque chose de plus singulier que les feuilles et les tiges.

Il essaie plusieurs méthodes pour extraire le message que semble lui inspirer ces plantes en procédant à une dynamisation, selon le principe de l’homéopathie : éliminer petit à petit la matière pour n’en conserver que le principe vital vibratoire. Mais là où l’homéopathie fonctionne par secousses et dilutions, les élixirs se préparent par dynamisation solaire. Le docteur Bach met un récipient en verre à même le sol, le remplit d’eau de source, y dépose les fleurs qu’il vient de cueillir sans mettre de couvercle pour les exposer à l’air et met le tout au soleil. Ainsi, les quatre éléments sont réunis pour que le résultat soit un concentré de l’esprit de la Nature.

Le docteur Bach commence à soigner avec quelques élixirs, et au bout de quelques années, étoffe sa gamme jusqu’à 38 élixirs (plus un, le plus connu, qui est un mélange de cinq de ses élixirs : le fameux Rescue). Petit à petit, il s’est passé de tous les médicaments chimiques pour n’utiliser que ses élixirs floraux sur tous ses patients, quelque soit leurs problèmes. Si par exemple, quelqu’un arrivait et semblait bien plus pressé et impatient de guérir que la moyenne, alors il lui donner l’élixir qui agissait sur cette impatience, et la personne guérissait, que le problème soit une infection urinaire ou un rhume. Pour le docteur Bach, ce sont les sentiments et les émotions vis-à-vis de la maladie qui empêchent d’accéder à la guérison.

Donc une même maladie peut se soigner avec des élixirs différents et un élixir peut soigner différentes maladies. Tout dépend du malade, et non de la maladie !

 

Dans un prochain article, je parlerai en détail de la vision de la santé et de la maladie selon le docteur Bach.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s