Le régime santé du docteur Shinya

Parmi les voies de guérison, l’alimentation est essentielle. Hippocrate recommandait déjà de considérer l’alimentation comme la première médecine. Les régimes alimentaires, au sens large, pas seulement les régimes amincissants, sont une clé pour éviter les maladies, surtout les grandes maladies dites « de civilisation ». Il y a néanmoins pléthore de conseils, et difficile de s’y retrouver.

Je vous présente donc un régime qui me paraît plein de bon sens même s’il est en contradiction avec d’autres. Quelques soient les contradictions, il faut de toute façon faire un choix et se mettre à table. Plutôt que de subir ce choix, mieux vaut en être acteur.

Ce régime est préconisé par le docteur Shinya, professeur de chirurgie américano-japonais. On lui doit la chirurgie du côlon par voie endoscopique. Il a exploré des milliers de côlons dans toute sa carrière (miam miam!), ce qui lui a donné lieu à de nombreuses observations. Il a ainsi établi un lien direct entre l’état de notre tube digestif et les maladies types cancer, diabète et maladies cardio-vasculaires. En interrogeant ses patients sur leurs habitudes alimentaires, il a dégagé les points principaux d’une bonne santé. Il affirme que parmi ses patients, ceux qui suivent son régime n’ont jamais eu de cancer ou de rechute de cancer.

Pour lui, le facteur le plus important dans l’alimentation est la présence d’enzymes. Plus notre alimentation permet de nous en procurer et de préserver ceux qu’on a, plus on a de chances de rester en bonne santé. Donc exit l’alimentation industrielle qui n’en comporte quasiment plus du tout .

Voici donc les règles de bonne alimentation du docteur Shinya

1) Les proportions idéales d’aliments

85 à 90 % d’aliments d’origine végétales selon la répartition suivante : 50 % de céréales complètes et légumineuses, 30 % de légumes et 5 à 10 % de fruits, de graines et d’oléagineux (noix, noisettes, amandes…)

10 à 15 % restant dont des protéines d’origine animale (surtout des poissons, un peu de volaille et de viande rouge, des œufs) : ne manger 90 à 120 grammes par jour.

A cela, on peut rajouter des laits végétaux, du pollen, des algues, de la levure de bière, les aliments fermentés qui sont très précieux

2) Les aliments déconseillés

– Les produits laitiers qui abîment énormément le tube digestif. Mais à la lecture de l’ouvrage, on voit qu’il critique surtout les produits à base de lait pasteurisé. Aussi, le lait frais non-pasteurisé peut être consommé selon moi en petites quantité.

– Le café et le thé : pas plus de 2 tasses par jour selon lui, voire aucune si on peut, car ils sont une grosse agression pour l’estomac.

– Les sucres rapides, le chocolat à moins de 70 % de cacao, l’alcool qui détruit les enzymes, les huiles végétales de mauvaise qualité, le sel blanc.

3) La qualité des aliments

Vous l’aurez compris, le mieux est de manger bio et complet. Rien de nouveau sous le soleil.

4) Le planning de l’alimentation

C’est ici que réside l’originalité et la difficulté du régime.

– Le docteur Shinya considère comme essentiel de s’endormir l’estomac vide ce qui oblige à manger tôt, 4 à 5 h avant le coucher. Personnellement, c’est impossible pour moi, mais j’essaie quand même de manger le plus tôt possible. Pour l’eau, cela signifie essayer de ne pas boire à partir d’une heure avant le coucher, car contrairement aux idées reçues, l’eau ne transite pas instantanément par l’estomac.

– Ne rien manger entre les repas, sauf des fruits. Si la faim vous tenaille avant de dormir, vous pouvez manger un morceau de fruit une heure avant de vous coucher.

Ne mangez jamais les fruits en fin de repas, vous ne bénéficierez pas des enzymes. Mangez-les une demi-heure au plus tard avant les repas. Vous pouvez faire un petit-déjeuner composé exclusivement de fruits.

– Buvez 8 à 10 verres d’eau par jour, mais jamais pendant les repas.  Le docteur Shinya propose de boire 1 à 3 verres d’eau le matin au réveil, puis 2 à 3 verres d’eau une heure avant les repas. Le seul écart que je fais, et pense être acceptable, c’est de boire, une demi-heure après un repas, l’équivalent d’une petite tasse à café d’eau la plus chaude possible, afin de booster la digestion.

– Une sieste de 20 minutes après les repas est recommandée pour que le corps puisse se dédier au début de la digestion.

Mastiquez chaque bouchée 30 à 50 fois, pas moins.

– Faites régulièrement un petit déjeuner de fruits : comme les fruits ne nécessitent d’enzymes pour être digérés, vous préservez votre stock et laissez au corps le temps de les utiliser pour autre chose que la digestion.

Il y a deux dimensions dans ce régime : ce qu’on mange et la manière dont on le mange. À la limite, les conseils sur la manière de répartir l’eau sur la journée, les moments stratégiques pour les fruits, la sieste post-repas et l’endormissement l’estomac vide peuvent déjà être un précieux atout pour la santé, indépendamment de la qualité de votre nourriture. Aussi, il ne vous en coûtera rien d’essayer ce rythme et voir s’il vous fait du bien !

Sources :

Le régime Shinya, Hiroshi Shinya, éditions Guy Trédaniel

Tout se joue dans l’intestin, Hiroshi Shinya, éditions Guy Trédaniel

Publicités

Une réflexion sur “Le régime santé du docteur Shinya

  1. Merci pour cet article, il m’est très difficile de trouver des témoignages ou des personnes appliquant cette alimentation, peu connue et pourtant si bénéfique… car les infos les plus pertinentes sont toujours noyées par les derniers régimes à la mode. Si vous avez d’autres liens, je suis preneuse…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s