Gemmothérapie : ma branche préférée de la phytothérapie

La phytothérapie est l’alternative la plus connue à la médication classique chimique. Les tisanes de grand-mères sont souvent des solutions simples et efficaces pour les petits maux : le thym, la menthe, les graines de fenouil et autres épices sont polyvalentes et ont l’intérêt d’être souvent disponibles dans les cuisines. Les frontières entre l’alimentation-médecine et la phytothérapie sont souvent minces.

Mais d’autres branches de la phytothérapie existent, dont une qui est très peu connue et qui a pourtant ma préférence : la gemmothérapie.

LA GUÉRISON PAR LA RÉGÉNÉRATION DES TISSUS

La gemmothérapie utilise des préparations de végétaux faites à partir des tissus embryonnaires de l’arbre ou de la plante : principalement les bourgeons, mais aussi les jeunes pouces, les radicelles ou l’écorce interne par exemple.

L’idée qui sous-tend cette préférence pour les tissus embryonnaires est que ces derniers, un peu comme les graines germées, possèdent une vitalité beaucoup plus forte, et donc un pouvoir régénérateur plus important de nos tissus.

Nous sommes tous composés de trois tissus de base qui ont commencé à se développer lorsque nous étions nous-mêmes que des embryons. Ces trois tissus donneront naissance à nos différents systèmes et organes.

Le premier tissu, le plus intérieur, donne naissance aux organes et viscères de la digestion et de la respiration. Nos poumons, nos intestins, etc. possèdent des tissus originaires de ce premier tissu.

Le deuxième tissu, l’intermédiaire, est à l’origine aux os, aux muscles, dont le cœur, aux articulations, aux fascias, aux organes génito-urinaires.

Le troisième tissu, le plus extérieur, devient la peau et le système nerveux, ce qui explique que les problèmes nerveux se répercutent souvent sur la peau.

L’intérêt est que chaque bourgeon a une action privilégiée sur un des trois tissus, tout entier. Par exemple, les jeunes pousses de romarin auront une action spécifique sur le foie, mais sur toutes les viscères digestives. Donc en l’utilisant, vous soignez votre foie mais tout le système digestif.

Avec la gemmothérapie, on va donc régénérer les tissus et renforcer le terrain, ce qui sera plus efficace à long terme. En régénérant vos différents tissus, vous ralentissez leur vieillissement. Donc quelques flacons de gemmothérapie pris tout au long de l’année peuvent vous aider à garder votre corps le plus jeune possible, d’autant que les produits sont assez économiques.

Contrairement à l’aromathérapie qui ont une action très forte et rapide sur les problèmes aigus, la gemmothérapie va agir plus lentement mais plus profondément. Mais de manière paradoxale, et conformément à la philosophie de la voie indirecte, c’est pour ça que j’aime l’utiliser lors des problèmes aigus : j’ai l’impression d’aider le corps à se défendre lui même en ne faisant qu’améliorer les conditions dans lequel il se trouve.

UN REMEDE MAJEUR : LE CASSIS

S’il ne fallait posséder qu’un seul remède de gemmothérapie, je conseillerais le bourgeon de Cassis (ribes nigrum). Voici comment les docteurs Tétau et Smicea en parlent :

« C’est un puissant anti-inflammatoire et draineur universel (capable de nettoyer tout l’organisme). […]

C’est un bourgeon de l’apaisement des situations difficiles. Il convient à tous ceux dont l’organisme a été surmené par des affections longues et traînantes. Il permet un retour à l’équilibre et à la paix des tissus. […]

Le bourgeon de cassis remet le compteur de l’organisme à zéro, pour un nouveau départ.

C’est aussi un bourgeon pour convalescents car la stimulation des glandes surrénales réveille toutes les fonctions du corps. […]

Il est indiqué après une corticothérapie au long cours ou de manière plus générale après des traitements allopathique prolongés ». (Rajeunir nos tissus avec les bourgeons, éd. Trédaniel, 1995, p. 113-114).

Certains chercheurs émettant l’hypothèse que tout cancer commence par une inflammation des tissus qui avec le temps se durcit avant de former un cancer (Laurent Schwartz, Le principe de vie, éditions de La Martinière, 2007), des cures régulières de bourgeons de cassis pourraient être une bonne idée !

Vous pouvez l’utiliser pour la prévention, pour la guérison ou pour la convalescence !

Dernière précision, la gemmothérapie est remboursable sur prescription. En pharmacie, vous les trouvez diluée au dixième dans de l’alcool – donc plus d’alcool par prise –, avec comme posologie une goutte par kilo de votre poids. Si vous avez envie de commander du cassis en pharmacie, c’est sous cette forme qu’il faut commander : « Ribes nigrum, Bourgeons, macérat glycériné 1DH ». 250 ml coûtent entre 7 et 8 euros. Si vous préférez les magasins bio, vous trouverez des flacons de 15 à 50 ml, avec comme posologie 1 goutte par 10 kilos de poids, avec des prix variables en fonction des marques.

Il ne vous reste plus qu’à essayer !

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s